Réduire les consommations énergétiques du territoire, développer les énergies renouvelables

Restitution énergie

Proposition 1 (91%) : Grand plan d’isolation thermique du bâti !

Isolation thermique des bâtiments avec un objectif d’être à 50Kwh/an post rénovatio. Priorité au logement social et aux propriétaires en précarité énergétique (10% de la population au niveau national), S'insérer dans les dispositifs existants au niveau national, mais l'ambition doit être que tout habitat vendu puisse être rénové par le nouveau propriétaire avec un prêt très peu couteux qui coûte moins cher que les économies réalisées. Pour se faire étudier la mise en place d’un fond local thermique permettant le tiers investissement couplé à du conseil capable de permettre d’aller chercher les fonds non consommés au niveau national.
L’ensemble des isolations faites sur le parc des collectivités et logement social devront avant la fin du mandat être biosourcé avec production agricole locale et mise en place d’une filière de transformation local.

 

Proposition 2 (84%) : Une stratégie d’autoproduction à l’échelle de l’ensemble du territoire

Les courbes commencent à se croiser entre le prix d'achat de l'électricité aux fournisseurs habituels (EDF / Engie / Enercoop...) et le prix de production d'un panneau photovoltaïque positionné  correctement. Couplé à des batteries il est possiblement pour un foyer d’être auto-producteur de 30 à 90 % de ses besoins électriques (surtout s’ils sont réduits).

Ce permet au foyer d'être plus autonome et surtout d'être assuré du cout de son énergie électrique pour les 20 - 25 ans  à venir puisqu'il sera dépendant du prix de l'électricité pour une faible partie de ses consommations.

Une association ou régie d'agglomération achetant des volumes importants de PV pourra en faire baisser les prix et pourra vendre les panneaux à prix coutant. Elle pourra faire des sessions de formations pour installer le PV soit même, ou aider à la formation d’artisans locaux, mettre en place des offres de financements, permettant aux personnes de s’endetter à des taux faibles et  rembourser l'équivalent de leur économie fait sur l'achat de l'électricité.

Le coût relativement faible pour le territoire, principalement du temps humain.

L’agglomération pourra en s’appuyant sur des structures déjà existantes développer à l'ensemble du territoire le modèle d'autoconso des bâtiments publics par du PV financé par les citoyens (#Oncimè #BEC)

L’agglomération devra aussi faire valoir son potentiel énergétique renouvelable pour l’exploiter au mieux, pour cela une négociation doit être entreprise avec les services de l’armée qui actuellement en contraigne le développement.

Proposition 3 (81%) : Alimenter les besoins de l’agglomération et collectivités en électricité renouvelable

Après avoir travaillé sur la consommation énergétique et l’avoir réduit tout en travaillant à autoproduire une partie du besoin résiduel, l’agglomération et les collectivités s’attachera concernant ses propres besoins à acheter le reste de l’électricité à un fournisseur proposant des Garanties d’Origines provenant des renouvelables provenant de France