Changer les modes de déplacements pour réduire les émissions de gaz à effets de serre

Synthèse de la thématique Transport


Sur la plateforme : 30 contributeurs différents ont postés des éléments contenant parfois bcp de propositions, celles ci ont été synthétisées, regroupées, réunies en thématiques afin de pouvoir les exposer en réunion par deux rapporteurs.
Un vote préférentiel a ensuite eu lieu en réunion, certaines propositions ont été enrichies lors du débat.
Les rapporteurs ont retenus l'ensemble des propositions qui ont recueillies plus de 75% de vote (note par rapport au maximum possible).

Voici la synthèse de cet atelier : 
 
L'ensemble de la compétence déplacement sera géré par l'agglomération avec pour ambition d'organiser les réseaux de transports cohérents depuis les parkings souterrains ou aériens, jusqu'aux transports en commun, en passant par un réseau de pistes cyclables et les batobus, en partenariat avec les agglomérations voisines et visant tout particulièrement à :
  • Mettre en place concernant le vélo et les déplacements dits doux : un réseau ambitieux et cohérent de pistes cyclables (1km pour 1000 habitants, soit 220 km dans l'agglomération) associé à un système de prêt de Vélo/VAE/Cargo avec accompagnement dédié dans le but de permettre à la population d’en tester l'usage et l'organisation d'achats groupés pour ceux qui voudraient passer à l'acte  
  • Organiser la complémentarité des transports : Liaisons rapides couplées à des parkings relais / Pouvoir mettre facilement un vélo dans le bus et le batobus / carte multimodale (bus/vélo) 
  • Rendre les transports en commun attractifs (maillage géographique + fréquence, fiabilité, amplitude + tarification sociale) y compris en développant les lignes maritimes autour de la rade 
  • Étudier la mise en place d'un tram léger et tram train à partir des voies ferrées existantes y compris celles laissées à l'abandon en coordination avec le réseau Triskell 
  • Créer une système d'autopartage (permettant de moins posséder de voitures et ne payer que l'usage), de favoriser le covoiturage et l'autostop local avec la mise en place de parkings dédiés voire de voies réservées et le développement d'applications mobiles locales dédiées