Synthèse financement des collectivités et monnaie locale

Le financement des collectivités, comment et quel type d’argent circule sur le territoire, sont des questions clés de la transition écologique et des leviers puissants :
 
Ainsi l’agglomération et plus largement les communes du territoire sont invitées à refuser l’ensemble des banques qui utilisent encore les paradis fiscaux et/ou qui financent les projets d’énergies fossiles et fissiles. Les collectivités choisiront préférentiellement les banques coopératives, publiques ou mutualistes. Elles s’engagent à rendre transparent leurs choix de partenaires financiers, les cahiers des charges et résultats de leurs appels d’offres.
 
Il est aussi proposé de créer un fond d’investissement de proximité qui serait alimenté par les citoyens de l’agglomération et permettrait de financer des investissements de l’Agglomération et des communes dans la transition écologique.
 
L’usage généralisé d’une monnaie locale est un moyen intéressant de transition économique et de relocalisation de l’économie, c’est aussi un outil de résilience nécessaire. L’Agglomération et les communes du territoire sont invitées à soutenir la monnaie locale en donnant la possibilité de payer en SEGAL, une partie ou la totalité des services des collectivités (exemple : restauration, piscine, spectacle, médiathèque…) ainsi qu’une proportion des salaires des agents et des indemnités des élus qui en feraient la demande